Buffer

Il était une fois Buffer, un outil devenu indispensable

Buffer, vous connaissez ? Certains d’entre vous ont certainement cette chance et l’utilisent régulièrement. Moi, je le découvre depuis quelques jours, grâce à Laurie, qui vient de m’initier à Twitter et l’univers des twittos! Merci à elle, me voilà sur le chemin d’une organisation optimale.

Twitter, un univers à part

Quand on plonge dans le grand bain de Twitter, on prend le risque de se noyer… dans la masse des tweets et dans la diversité des comptes à suivre : toute cette info c’est comme une immense vague, on a intérêt à savoir surfer!!! et surtout, à rester centré.

Coeur de cible sur twitterBon, d’accord, tout m’intéresse ou presque, mais quand même : je me force à me déconnecter régulièrement, histoire de prendre du recul et de me redire pourquoi j’investis ce réseau.

Je fais comme d’habitude, je crée un compte Cœur de cible et je teste. La meilleure façon d’apprendre, pour moi, c’est de faire. Alors, c’est parti : je tweete et retweete.

Et je me rends compte que Laurie a raison: ma seule chance de survie, maintenant que je suis sur Linkedin, Facebook et Twitter, c’est de me créer un compte Buffer!

Apprivoiser Buffer en 7 étape

Voilà, c’est tout simple :
1- Je crée mon compte Buffer (c’est gratuit, il suffit d’une adresse mail et d’un mot de passe)
2- J’ajoute mes pages Facebook et Linkedin, ainsi que mon compte Twitter
3- Je programme dans le calendrier de chacun, les jours et les heures des publications
4- J’écris des posts pour chacun. Ils s’ajoutent les uns derrière les autres, à la queue-leu-leu
5- Si je change d’avis, je peux les supprimer ou changer leur ordre de publication
6- Buffer s’occupe de tout: les publications de ma semaine sont programmées pour chacune de mes pages
7- Je dors sur mes deux oreilles. Mes communautés auront le plaisir de lire mes posts même si je ne suis pas connectée à tout moment

Ouf… quel soulagement. Il ne reste plus qu’à faire de la veille pour fournir des publications de qualité et buffer sereinement.
Et vous ? vous vous organisez comment pour gérer vos communautés ?

Corinne

      

 

Commentaire(s) (2)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).